Arrêter de fumer avec Champix

En me réveillant un matin à l’approche de nos 25 ans, après un calcul rapide, Pierre-Adrien fume depuis 10 ans et j’ai réalisé que si je n’arrêtais pas la cigarette avant mes 26 ans, j’aurais fumé la moitié de ma vie !

Arrêter de fumer avec Champix

J’ai alors rapidement pris un rendez-vous chez mon médecin pour lui en parler et voir avec lui s’il pouvait me proposer des solutions, des aides pour arrêter.

J’avais déjà essayé d’arrêter de fumer avec la simple volonté et avec des nicorettes et nico-patchs. Ces derniers me donnaient des palpitations et les nicorettes me dégoûtaient. Quand la simple volonté ne voulait plus, je passais simplement pour une pauvre à taxer des clopes à mes amis fumeurs à longueur de temps.

Attention article « 3615 my life » 🙂

Nos raisons pour arrêter de fumer

Comme évoquée plus haut, j’ai commencé à fumer jeune et je voulais absolument arrêter avant mes 30 ans donc à 25 ans c’est bien 🙂 Bien sûr, nos raisons principales pour arrêter de fumer sont comme la plupart des gens : la santé et l’argent.

Arrêter de fumer pour l’argent

Mais l’argent, pas tellement… On ne se rendait pas bien compte comme on fumait des roulés, mais ça ne nous coûtait pas si cher que ça. J’avais fait le calcul une fois en relevant mes comptes, j’étais en moyenne à 40€ de cigarettes par mois, soit – de 500€ par an.

500€ ça n’est pas rien, mais ce n’est pas non plus énorme, pas de quoi s’acheter une voiture quoi… Oui, j’ai toujours entendu dire que si tu arrêtes de fumer, en un an, tu peux acheter une voiture… Une voiture pourrie ouai !

Arrêter de fumer pour voyager plus

Du coup, ce n’est pas trop vrai ! Comme c’est pas tellement pour l’argent, ça ne nous permet pas de voyager plus, enfin pas sur le court terme.

L’objectif était aussi d’arrêter de fumer avant de partir au Canada, pour ne pas être empoisonné par cette habitude dégoûtante une fois sur la route. Vous nous imaginez vivre en camping-car, fumer au volant quand on est sur la route, avec toutes nos affaires qui pue la clope et dormir dans un cendrier froid… Hors de question !

Puis, je me suis renseigné entre temps, les cigarettes coûtent super cher au Canada donc comme ça, on pourra voyager plus longtemps avec cette dépense en moins.

Arrêter de fumer pour la santé

C’est difficile à 25 ans de se dire qu’on est en mauvaise santé, car pour l’instant tout va très bien. On sait qu’on ne pourra pas dire la même chose plus tard et on s’en voudra d’avoir fumé jusqu’à 25 ans. Mais au moins, on se dit qu’on limite un peu les dégâts.

Personnellement, je n’ai pas vu énormément de différence, à part sur mon souffle et encore ça dépend des fois. Mais j’avoue que je cours mieux depuis que j’ai arrêté. En tout cas, je n’ai plus de points de côté !

Pour Pierre-Adrien, c’est plus une question d’hygiène dentaire qui l’a poussé à arrêter avec moi.

D’après mes parents qui nous ont beaucoup vu avant, pendant et après la période d’arrêt, on a le teint plus rose.

Arrêter de fumer pour l’odeur

Je pense aussi qu’on sent meilleur, mais mes parents sont fumeurs donc ça, ils ne le sentent pas :p

J’en avais marre de puer le tabac froid, car même en tant que fumeuse, je le sentais et c’était désagréable. Je pense que je ne le sentait pas autant qu’aujourd’hui, mais j’étais déjà consciente de notre puanteur.

Essayant d’être un minimum écolo et respectueux de notre planète, je jetais très rarement mes mégots dans la rue et si je n’avais pas de cendrier de poche, ca allait directement dans ma poche. Une belle odeur me suivait partout après.

Comme nous fumions en intérieur, et même si on aérait constamment, tous nos vêtements au placard était imprégné de l’odeur, nos draps sentaient, les torchons de cuisine sentaient. Bref, tout était à laver !

Depuis que nous ne fumons plus dans l’appartement, j’ai réellement senti une différence. Je connais désormais l’odeur de ma lessive et l’appartement ne sent plus le cendrier. Je suis sûre qu’il y a encore un ou deux vêtements au placard qui n’ont pas encore été portés qui doivent encore sentir un peu, si vraiment on cherche. 🙂

Ce qui me gêne encore, c’est ma voiture qui sent encore très fortement la cigarette. Dès que j’allume la ventilation, que ce soit le chauffage ou la clim, je prends une bouffé de tabac froid. Et les tissus des sièges sont sûrement bien imprégnés.

Arrêter de fumer avec Champix

Mon médecin m’a parlé de Champix, un médicament testé comme antidépresseur qui avait fait ses preuves en tant que traitement pour arrêter de fumer. La majorité des sujets en test sur cet antidépresseur avait arrêté la cigarette au bout d’un certain temps de prise.

Qu’est-ce que Champix ?

Je ne vais pas vous retaper toute la notice du médicament, car c’est une page A3 recto-verso. Pour faire simple, Champix est un médicament qui contient une substance active appelé varénicline. Si j’ai bien compris, la varenicline vient remplacer la nicotine au niveau du cerveau et des synapses réceptrices de la nicotine et donc réduit le plaisir qu’on éprouve en fumant, soulage le besoin de fumer et les manques associées à l’arrêt de la cigarette.

Comment se présente le traitement Champix ?

Le Champix Starter Pack

Tout d’abord, vous commencez avec le Champix Starter Pack qui se compose de deux semaines de cachet.

1 cachet à 0.5mg par jour pendant 3 jours à prendre le matin puis 2 cachets à 0.5mg par jour pendant 4 jours à prendre le matin et le soir pour la première semaine.

La deuxième semaine du starter pack, ce sont 2 cachets à 1mg par jour pendant 7 jours.

Champix Starter Pack

Normalement, vous êtes censé définir une date d’arrêt pendant ou à la fin de ces deux semaines de starter pack. Vous continuez donc de fumer tout en prenant le Champix au début.

Mon médecin m’avait conseillé d’arrêter après la première semaine du starter pack. On a fixé la date à laquelle on voulait arrêter de fumer et on a commencé le traitement une semaine avant.

La suite du traitement

La suite du traitement se présente comme la deuxième semaine du starter pack, c’est-à-dire 2 cachets par jour à prendre le matin et le soir. C’est contraignant comme la pilule contraceptive, il faut les prendre à heure fixe tous les jours.

Le traitement est à prendre entre 3 et 6 mois selon l’ordonnance du médecin. Il est ensuite renouvelable si besoin pour ne pas rechuter.

Les effets secondaires du Champix ?

Je ne vais certainement pas vous les citer, car la liste est gigantesque (comme tout antidépresseur). Les effets indésirables sont même classés par fréquence allant de très fréquents à rares et certains effets font assez peur. Si vous êtes curieux, je suis sûre que vous pourrez trouver une notice de Champix sur internet.

Pour garder une trace de notre prise du traitement et noter d’éventuels effets indésirables, on a tenu un journal de bord pendant les premières semaines de prise du traitement.

Notre journal de bord pendant le traitement Champix

La première semaine en fumant

  • Dès le deuxième jour du traitement, j’ai commencé à ressentir un petit dégoût de la cigarette au moment de fumer. Le goût était moins bon et la sensation moins agréable.
  • Le quatrième jour, j’ai été barbouillée toute la journée et je n’ai quasiment rien mangé.
  • Le lendemain, P-A avait mal au crâne et faisait des rêves absurdes alors qu’en temps ordinaire, il ne se souvient jamais de ses rêves.
  • Le sixième jour, à mon tour de faire des rêves bizarres et d’avoir mal au crâne.
  • Pour notre dernier jour de fumeur, nous allions super bien !

La première semaine sans fumer (ou la deuxième semaine de starter pack)

  • Une première journée non-fumeur sans trop de désagréments et dès la première nuit, on a trop bien dormi. On ne sait pas si c’était grâce au Champix ou parce qu’on ne fumait plus, mais on dormait vraiment comme des bébés. Comme l’impression qu’on n’avait pas dormi correctement depuis des années.
  • Ensuite, l’envie de fumer était constante mais très légère donc c’était supportable. On n’avait pas de crise de manque comme on peut connaître quand on arrête de fumer sans substitut.
  • Notre premier week-end en tant que non-fumeur a été un peu difficile, mais on s’est enfermé chez nous pour ne pas être tenté 🙂
  • Dès le 6ème jour sans fumer (jour 13 du traitement), je ne ressentais plus l’envie de ma clope du matin avec le café.

Deuxième semaine sans fumer (ou 3ème semaine de traitement)

Après les deux premières semaines de starter pack, je devais réduire mon dosage de 1mg à 0.5mg. Je ne me sentais pas prête avec une semaine fatigante et stressante en prévision alors j’ai piqué une semaine de traitement à Pierre-Adrien pour pouvoir avoir la grosse dose encore une semaine.

Et heureusement, car cette semaine-là, j’étais sur Paris pour une formation puis à Berlin pour un voyage et en revenant d’Allemagne, je commençais une nouvelle mission. J’ai eu pleins d’occasions où j’aurais pu craquer sur une cigarette, mais avec l’aide de ma maman avec qui j’étais à Berlin, j’ai tenu bon.

Troisième semaine sans fumer (ou 4ème semaine de traitement) et la suite

  • C’est donc pour commencer ma 4ème semaine de traitement que j’ai réduit ma dose de champix à 0.5mg. Je me sentais prête et surtout, je n’étais pas stressée. On était alors au 20ème jour sans fumer.
  • Autour du 30ème jour sans fumer, on a décidé d’arrêter progressivement de prendre le traitement en arrêtant le cachet du soir.
  • À la fin de cette même semaine, on a complètement arrêté de prendre le traitement, on en avait marre de ne pas pouvoir dormir le dimanche matin. 🙂
  • L’envie de fumer se fait rare aujourd’hui. Ca arrive forcément de temps en temps, mais on est confiant, avec la volonté et un chewing-gum ou un bonbon à la menthe, on sait qu’on ne reprendra pas.

Date d’arrêt de la cigarette : 10/10/2017

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :