Ferry pour l'Ile de Vancouver, Colombie-Britannique

La suite des pannes

Nous venons donc de quitter le parc national de Jasper après une panne qui nous a coûté un remorquage inutile. On arrive enfin dans la première ville en Colombie-Britannique, Valemount, où on s’arrête pour faire le plein, avant de se rendre sur un lieu de camping en bord de lac. 

Valemount, Colombie-Britannique, Canada

Sauf que… le camion ne démarre pas après le plein. Ça chauffe trop, on arrive à ventiler comme il faut quand on roule, mais dès qu’on coupe le moteur, on est obligé d’attendre que l’ensemble refroidisse pour pouvoir redémarrer. On demande donc de l’aide pour pousser nos 5 tonnes un peu plus loin sur une place de parking de la station pour ne pas bloquer la pompe.

Des rencontres familières

Nous étions de nouveau en contact depuis plusieurs jours avec Jim et Laurie Pierce, un couple qu’on avait rencontré à Russell au Manitoba. Ils savaient qu’on était à Jasper et nous avait proposé de les rejoindre dans un camping/golf à Valemount. Ne voulant pas payer pour le camping, nous leur avons dit qu’on partait vers un lieu de camping gratuit.

Par hasard, ils sont passés à côté de la station-service quand nous étions en panne. On a pu passer du temps ensemble, regarder le moteur et discuter en attendant que celui-ci refroidisse. 

Environ 30 minutes après la panne, nous avons pu redémarrer et nous rendre sur notre lieu de camping. Le lieu était accessible par une route complètement cabossée, je n’étais vraiment pas sereine qu’on puisse en repartir. Et là, on tombe sur nos amis la famille AGIL, qui s’était posé à ce spot depuis déjà deux jours, quand on les avait quitté à Jasper. 

On était super content de voir des têtes familières et l’endroit était idéal pour se reposer après tant de péripéties. Nous y avons passé 3 nuits et pu trouver la cause de notre problème de moteur qui chauffe. Jim et Laurie sont venus nous voir sur notre lieu de camping et nous ont invité à dîner dans un super restaurant le lendemain soir. C’était tellement agréable de se faire inviter, on a vraiment bien mangé et ils nous ont même offert quelques cadeaux souvenirs pour décorer le VR. Des gens fabuleux !

Jim et Laurie à Valemount

Le parc provincial de Wells Gray, Colombie-Britannique

Après avoir quitté Valemount, la famille AGIL, Jim et Laurie, nous sommes parti en direction du parc provincial de Wells Gray en Colombie-Britannique. Dans ce parc, on allait au lac Clearwater où Pierre-Adrien avait déjà été avec ses parents et où il voulait absolument retourner pour faire du canoë. 

Le premier jour, nous sommes arrivés sous la pluie. Nous avons donc attendu que ça se calme pour partir en randonnée pour voir une chute d’eau, dont on a pu faire le tour en passant derrière. Une escapade bien mouillée. 😀

Le lendemain, on est allé jusqu’au Lac de Clearwater pour une journée de canoë, le jour de mon anniversaire. On s’était préparé un petit pique-nique qu’on a mangé sur un banc de sable, seul au monde, au bord de ce lac qui n’est accessible que par une route en très mauvais état. C’était très reposant, sauf le canoë. On a pas tellement fait attention à l’heure et on est parti un peu loin pour le temps qu’il nous restait. Le retour a été très sportif.

Une fois l’équipement rendu, on en a profité pour se baigner dans le lac. À ce moment-là, un petit groupe de loutres d’eau douce c’est approché. Elles ont nagées près de nous pendant une dizaine de minutes. C’était un merveilleux cadeau. 🙂

En repartant du lac, on s’est arrêté aux Chutes Helmcken, connues dans ce parc. 

Kamloops, un arrêt mécanique

Avant de poursuivre notre road-trip sur les routes de la Colombie-Britannique, on s’est dit qu’il valait mieux faire un arrêt dans une ville pour faire quelques réparations sur le camping-car. La grande ville sur notre route était Kamloops et elle propose tout ce qu’il nous fallait.

Réparations du VR à Kamloops, Colombie-Britannique

On a donc passé plusieurs jours dans cette ville pour faire contrôler le camion dans un garage. Pierre-Adrien a réparé plusieurs choses qui avait cassé sur les derniers jours comme nos feux de signalisation arrière et une barre de soutien du réservoir d’eau grise. On en a profité pour faire des lessives, des courses et se reposer. Malheureusement, on n’avait pas du tout la tête à visiter la ville, le cadre ne nous donnait pas envie. 

Vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique

Notre prochaine destination nous faisait de l’oeil depuis bien longtemps, c’est l’endroit où on pensait s’installer. Notre premier arrêt était la ville de Vernon. On était sous le charme de cette petite ville entourés de lacs et de montagnes. Notre souci est qu’il était difficile de trouver des lieux où dormir gratuitement, on n’est donc pas resté très longtemps. On en a quand même profité pour se baigner dans le lac Kalamalka dans le parc provincial du même nom, un jour de grand soleil.

Biche à Vernon, Vallée de l'Okanagan, Colombie-Britannique

On a poursuivi notre route en direction de Kelowna, la ville qu’on visait pour s’installer au Canada. La ville en soi avait l’air pas mal, mais c’est une population de retraité qui s’est installé dans ce coin du Canada, car c’est l’endroit le plus chaud du pays. Ça manquait un peu de dynamisme et on n’a pas été conquis par les paysages. On pensait trouver des vallées luxuriantes étant une région du vin, au bord d’un énorme lac, mais non, tout était assez arides.

Nous avons profité d’être dans une région de vin pour faire des dégustations. On a goûté les vins de la seule production bio de Kelowna, puis du vignoble le plus grand et chic du coin.

Pour des vins connus à travers le pays, on s’attendait à un meilleur rendu. Personnellement, on a été un peu déçu par ce qu’on a goûté. En France, on aime les bons vins de Bourgogne, avec beaucoup de corps.

On a poursuivi notre route vers Penticton, une petite ville au sud du lac Okanagan où les vins y était meilleurs. Après la vallée de l’Okanagan en Colombie-Britannique, on est parti en direction de Vancouver en s’arrêtant à Hope. 

Nord de Vancouver : Whistler et Squamish

Notre arrivée vers la région de Vancouver en Colombie-Britannique a aussi annoncé l’arrivée de la pluie. Beaucoup, beaucoup de pluie… Notre destination, Whistler, se trouve sur la Sea-to-Sky highway, une route panoramique entre montagne et océan qui est censée être magnifique. Malheureusement, à l’aller comme au retour, nous l’avons fait sous la pluie. C’était quand même très sympa, mais moins appréciable que par beau temps, j’imagine.

À Whistler, nous avons fait plusieurs randonnées dans la forêt pluviale, malgré les intempéries.

Pierre-Adrien était déjà venu avec ses parents, 10 ans auparavant, où il avait fêté ses 17 ans dans un restaurant. Nous avons donc décidé de retourner au même restaurant pour fêter nos anniversaires.

Après Whistler, nous sommes descendus à Squamish où nous pensions faire plusieurs randonnées. Il pleuvait tellement qu’on en avait un peu marre et on a eu quelques infiltrations sur le camion. 

La météo annonçant du beau temps seulement quelques jours sur Tofino, nous avons décidé d’y aller plus tôt pour pouvoir profiter de l’océan et faire sécher un peu nos affaires et le camping-car.

Ile de Vancouver, Colombie-Britannique 

En attendant le traversier à Horseshoe Bay au nord de Vancouver, un rayon de soleil nous a permis de faire quelques joints pour réparer les infiltrations.

Une fois arrivés sur l’île de Vancouver en Colombie-Britannique, nous avons passé une nuit à Nanaimo pour faire des courses avant de partir en direction de Tofino. 

Tofino et le parc national Pacific Rim

Tofino est une charmante petite ville au bout de la seule route qui part dans ce coin de l’île. Elle se trouve dans le parc national Pacific Rim qui offre des écosystèmes protégés. On peut y faire de nombreuses balades en bord d’océan sur la plage comme à Long Beach, ou de la randonnée dans la forêt pluviale.

Comme il s’agit d’un parc national, nous ne pouvions pas camper proche de la ville. Nous avons trouvé un super endroit au bord du Lac Kennedy pour y dormir gratuitement, à 30 minutes de Tofino. Nous y avons dormi pendant 4 nuits et avons rencontré des Françaises avec qui on a passé plusieurs soirées. 

Le premier jour dans ce parc national en Colombie-Britannique, nous sommes directement allés à la plage pour profiter du soleil et de l’océan. Nous nous sommes construits un petit tipi avec du bois flotté pour se protéger du soleil. Et nous avons passé presque une heure à s’amuser comme des enfants dans les grosses vagues du Pacifique. Nous étions les seuls fous à se baigner en maillots de bain. Les autres baigneurs étant plutôt du surfeur en combinaison. 

Nous nous sommes ensuite baladés dans la ville pour aller réserver une excursion pour le lendemain. Puis nous avons fait un crochet vers la plage Chesterman, la plage la plus connue parmi les surfeurs. 

Hot Springs Explorer Tour

Nous avons fait UNE excursion payante pendant notre road-trip et c’était la meilleure activité qu’on pouvait s’offrir. On est parti le matin en zodiac avec 5 autres couples. Pendant environ trois heures, nous avons parcouru l’océan à la recherche d’animaux marins à observer. Nous avons pu voir des phoques, les loutres de mer, des lions de mer, ainsi qu’un marsouin et plusieurs baleines. C’était merveilleux ! 

Hot Spring Explorer Tour, Tofino

Vers l’heure du déjeuner, notre capitaine/guide, nous a déposés sur une île où nous avions 2 kilomètres de marche à travers la forêt pluviale pour accéder à une source d’eau chaude. Nous y avons pique-niqué, puis nous nous sommes prélasser pendant plusieurs heures dans cette source chaude qui coulait en direction de l’océan.

Quand on entrait dans le bassin, au niveau d’une petite cascade, l’eau était vraiment très chaude. On pouvait s’enfoncer entre deux gros rochers pour se rapprocher de l’océan, où les vagues faisaient entrer un peu d’eau froide pour venir nous rafraîchir. C’était le pied ! L’espace était assez petit, mais nous étions une dizaine de personne dans les bassins. Nous avons pu discuter avec tout le monde et passer un super moment. 

Nous avions une heure de rendez-vous pour repartir avec le zodiac afin de rentrer à Tofino. En route, notre guide nous a fait le plus beau cadeau. Nous avons pu observer des orques pendant de très longues minutes. Cet animal en voie de disparition est tellement majestueux, c’était un vrai moment émotionnel pour moi. Je n’oublierais jamais ce sentiment quand j’ai vu les orques en première !

Cathedral Grove

Toujours sur l’île de Vancouver, en repartant de Tofino, nous nous sommes arrêtés à Cathedral Grove. Il s’agit d’une petite balade en boucle pour observer des arbres gigantesques et du coup très anciens. 

Puis nous nous sommes de nouveau arrêtés à Nanaimo pour faire des courses et des lessives avant de partir à Victoria.

Victoria

À Victoria, capitale de la Colombie-Britannique, nous avons trouvé un lieu pour dormir gratuitement près d’une baie dans un quartier résidentiel. On y était bien, on a passé 3 nuits sur place en faisant des allers-retours en ville.

Le premier jour, nous avons longé tout le bord de mer à pied jusqu’au Fisherman’s Wharf où nous avons mangé un fish and chips sous la pluie. Puis, nous nous sommes baladés dans le centre-ville et dans le quartier chinois qui est le plus vieux Chinatown du Canada. Pour rentrer, nous sommes passés dans le grand parc Beacon Hill, où on peut voir des paons se promener. 

Nous sommes allés faire un tour aux Chutes du Niagara sur l’île de Vancouver, très proche de Victoria en Colombie-Britannique. Complètement différente des Chutes du Niagara connues en Ontario, celle-ci était plus haute. Il y coulait un filet d’eau comparé aux milliards de baignoires déversé chaque seconde à Niagara. 

Nous avons passé une dernière nuit sur l’île, au bord d’un lac au nord de Victoria avant de prendre le traversier pour se rendre à Vancouver. 

En attendant le ferry pour Vancouver, Colombie-Britannique

Vancouver en Colombie-Britannique

Arrivée à Vancouver en début d’après-midi, notre mission était d’acheter des vélos pour pouvoir visiter la ville plus facilement dès le lendemain. C’était toute une épreuve ! On ne comprenait pas les prix des vélos d’occasion, 200 $ pour un très joli vélo remis en état presque neuf…

Par hasard ou miracle, nous avons rencontré un Québécois qui nous a vendu deux vélos et un casque pour 75 $. Il manquait juste un pédalier sur un des vélo. On est donc allé dans un magasin d’équipement sportif pour acheter un pédalier, un casque et des cadenas. Malheureusement, impossible de trouver le pédalier donc ça attendra le lendemain.

Rangement des vélos dans le VR

Nous étions garés à Spanish Banks, le long de la plage à l’ouest de la ville. Pour notre premier jour d’exploration, Pierre-Adrien pédalait sur son vélo et je m’accrochais à lui pour pouvoir avancer avec mon vélo sans pédales. Nous sommes allés nous balader sur l’Île Granville puis dans les quartiers de Mont Pleasant, Fairview et Kitsilano. Après avoir enfin trouvé un pédalier dans un magasin d’équipement sportif d’occasion, nous avons pu pédaler chacun de notre côté pour rentrer au camion. 

Le deuxième jour, nous avons traversé le bras de la Baie Anglaise pour visiter le parc Stanley. Nous y avons mangé un hot-dog en présence de ratons-laveur qui faisaient les poubelles. Puis, nous sommes rentrés en passant par le centre-ville de Vancouver avec le West End et Yaletown. Le soir, nous avons dîné avec des amis que je n’avais pas vus depuis Taiwan en 2002.

Dès le lendemain, nous avons quitté la ville de Vancouver pour revenir un peu à l’est, à la recherche d’une ville où passer l’hiver.

One thought to “Nos dernières étapes : la Colombie-Britannique”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :