A la découverte des spécialités culinaires des Pays-Bas

[Toi & Moi] – Lors de notre expatriation à Rotterdam, nous avons eu l’occasion de goûter à de nombreuses spécialités culinaires des Pays-Bas.

Avant toute chose, vous devez savoir ceci :

« Tout ce qu’il faut aux Pays-Bas pour pouvoir faire à manger, c’est une friteuse et une micro-onde. Ou alors un téléphone portable. » – Louis Broekhuijsen (un Néerlandais rencontré lors d’un meeting couchsurfing à Rotterdam.)

Les spécialités culinaires des Pays-Bas

Les fromages hollandais

Les Pays-Bas ne sont pas vraiment connus pour leur haute gastronomie, hormis pour le Gouda.  C’est d’ailleurs le plus gros exportateur de fromages au monde, mais par souci de santé publique, il est désormais interdit de produire du fromage au lait cru dans « l’autre pays du fromage », sauf certains fermiers dans la région de Gouda qui ont des dérogations.

Les trois fromages les plus connus des Pays-Bas sont le Gouda, bien entendu, l’Edam et le Maasdam.

Eating #dutch cheese, #Gouda in #Rotterdam #Netherlands – June 2017

Une publication partagée par Madeleine Eats a Lot (@madeleineeatsalot) le


Les grandes différences entre le Gouda et l’Edam sont que le premier est produit dans le sud vers Rotterdam, l’autre est produit dans le nord vers Amsterdam ; l’un était vendu sur le marché de Gouda, l’autre au marché d’Edam ; le Gouda est entouré d’une peau fine et jaune alors que l’Edam est recouvert d’une cire rouge ou noir.

Le Maasdam, lui, se reconnaît grâce à ses trous (et c’est n’est pas un gruyère) 🙂

Le hareng cru

Le hareng est une spécialité gastronomique mondialement connue. Le jeune hareng, pêché entre mi-mai et fin juin, n’a pas le droit à l’appellation de « Hareng » et est vendu sous un autre nom (il en a beaucoup, nous y reviendront plus loin). Les Néerlandais le déguste cru avec un peu d’oignons et de sel, mais les vrais amateurs le prendront nature.

On peut le manger soit dans un sandwich entre deux pains, soit d’une manière singulière : votre tête en l’air – la bouche grande ouverte – le hareng au bout des doigts par la queue – la tête du poisson en bas – en direction de votre bouche. Démonstration !

Pour revenir à cette histoire de nom, le hareng cru est aussi appelé :

  • Hollandse Nieuwe (Nouveau Hollandais)
  • Nieuwe Haring, signifiant « le hareng nouveau »
  • Maatjesharing, une déformation de Maagdenharing (hareng vierge) vu que les femelles n’ont pas encore d’œufs
  • Et les jeunes harengs qui n’ont pas l’appellation sont vendus sous le nom de maatje

Le hareng à d’ailleurs sa propre fête, le 31 mai, jour du début de la saison.

Les snacks typiquement néerlandais

La friture et les Néerlandais… Que dire ? Tous leurs snacks sont frits, vraiment tous :

  • Ils font ce qu’on appelle des croquettes (kroketten) qui sont des boulettes de ragoût, souvent mélangés à de la purée, frites.
  • On trouve aussi les bitterballens, ce sont des boulettes de ragoût frites servies avec de la moutarde. – Sensiblement, c’est la même chose que les kroketten. – En tout cas, je n’ai pas vu de grande différence entre les deux, sachant que tout le monde à une recette différentes pour les bitterballens. Elles varient vraiment d’un établissement à l’autre, mais reste toujours supers bonnes.
  • Et enfin pour ne pas tous les nommés, il y a les fricadelles (frikadellen), une sorte de saucisse frites.

Mais ils ne font pas que ça en friture, ils frit aussi le riz, le poulet (comme tout le monde en fait), la purée de légumes, le fromage, etc. Tout ce qui peut se frire, ils le frit et le mange avec des frites ! Oui, c’est cliché, mais c’est le nord, ici les frites sont sacrées, et nous ça nous arrange car on adore ça.

Eating #bitterballen in #Rotterdam at #HaagseBluf – June 2017

Une publication partagée par Madeleine Eats a Lot (@madeleineeatsalot) le

Les Dutch Pancakes

Eating #Dutch #Pancakes with ham and cheese at a terrace in #Leidseplein, #Amsterdam – July 2017

Une publication partagée par Madeleine Eats a Lot (@madeleineeatsalot) le

Les Néerlandais ne font pas les pancakes que vous connaissez. Les leur sont super grands et moins épais, un peu comme des crêpes. Ils le servent avec du fromage et du jambon, en mode calzone.

C’est succulent !

Les gourmandises néerlandaises

Enfin, place aux sucreries. Aux Pays-Bas, les habitants raffolent de gâteaux spongieux et de plein de dessert très bizarre. Comme nous ne mangeons pas très sucrés, on a rarement l’occasion de se lasser aller à de la gourmandise pour du sucre. Mais, on a quand même goûter aux poffertjes. Ce sont des sortes de mini-crêpes, légèrement soufflées, qui se mange chaudes avec un peu de sucre glace.

Laisser un commentaire